Voici quelques apparitions de Barbe Verte dans la presse dont nous remercions chaleureusement les auteurs :

 

Vinaigre et sel pour nettoyer sainement

A chaque tache son produit d’entretien. Voilà résumé en quelques mots le discours consumériste matraqué à la télévision et dans les publicités toutes-boîtes. Alors que les placards de la ménagère du XXIe siècle débordent d’une multitude de flacons aux couleurs criardes, ceux de ses grands-mères étaient bien moins encombrés… sans pour autant perdre significativement en efficacité.

Vinaigre blanc, bicarbonate de soude, cristaux de soude, savon de Marseille et savon noir. Avec ces cinq comparses, seuls ou en combinaison, toute la maison peut être lavée (et être propre). Renouer avec cette simplicité permet de faire des économies et surtout de limiter les dommages infligés à l’environnement et à la santé de la maisonnée. En effet, « outre les parfums allergisants, les produits d’entretien classiques contiennent beaucoup de conservateurs, dont certains sont cancérigènes ou perturbateurs endocriniens. Or, ces substances toxiques ne servent pas à nettoyer », explique Sylvie Wallez, formatrice en produits d’entretien faits maison pour Eco-conso.

Vinaigre blanc, bicarbonate de soude, cristaux de soude, savon de Marseille et savon noir suffisent pour nettoyer la maison. © Reporters
Vinaigre blanc, bicarbonate de soude, cristaux de soude, savon de Marseille et savon noir suffisent pour nettoyer la maison. © Reporters

Se tourner vers les produits alternatifs, c’est accepter d’en finir avec l’expression « sentir le propre ». « C’est aussi éviter le recours systématique à la désinfection (javel et autres biocides). Au quotidien, nettoyer au savon apporte l’hygiène suffisante, poursuit-elle. Cela nécessite de changer de comportement : on n’attend pas l’encrassement extrême pour agir. Par exemple, pour éviter la formation d’un bouchon à cause des cheveux et dépôts de savon, une fois par semaine (ou quand l’écoulement de la douche ralentit), des cristaux de soude sont dissous dans de l’eau bouillante et versé dans la canalisation. Après une nuit de pause, on rince à l’eau chaude et c’est débouché préventivement. »Fabriquer soi-même ses produits d’entretien n’est pas sorcier. Vu l’engouement, des formations fleurissent ici et là. Et si mettre la main à la pâte n’est pas votre tasse de thé, la gamme Barbe Verte prend le relais. C’est à Godinne que le pirate fabrique lui-même des produits d’entretien « 100 % faits maison » écoulés via son site internet et le mercredi à Flagey.
Le Soir – Laetitia Theunis
Mis en ligne

 

 

Un pirate sévit à Godinne

Sur sa frêle esquisse, le pirate « Barbe Verte » est arrivé à Godinne. Dans sa cuisine, il prépare des potions magiques, pour sauver la Terre.
Lien direct vers la vidéo
Mettre en oeuvre des recettes de grands-mères pour commercialiser des produits de nettoyage dans l’esprit du développement durable, c’est le job d’Eric et Emilie Scholtès, de Godinne. L’aventure a démarré il y a quelques mois et tout se passe dans une simple cuisine.
MAtélé – Isabelle Martiat
Mis en ligne le 17 février 2016

Barbe Verte : le fait-maison du savon

Imagine – Laure de Hesselle
Mai/Juin 2016

 

 

Barbe Verte lave, la planète respire

Lien direct vers le pdf

Vers l’Avenir – Namur – Pascale Genard
4 juin 2016

 

 

Séquence radiophonique dans l’émission Bel-Rtl Chez Vous

Lien direct vers le podcast

Olivier Patzelt
9 juin 2016